Chiot Altdeutscher Schäferhund

Chiot Altdeutscher Schäferhund

Dans cette rubrique vous trouverez des conseils pour l’acquisition d’un chiot Altdeutscher Schäferhund, et les chiots disponibles chez les adhérents du club.

La démarche d’acquérir un chiot

L’arrivée d’un chiot dans un foyer est un évènement important, et doit être issue d’une mûre réflexion.
Les caprices d’un enfant, l’achat d’un chiot sur un coup de tête ou juste parce qu’il est beau mèneront souvent à l’échec au détriment du chien. C’est un compagnon ou un collègue de travail que vous choisissez, qui va vous suivre et vous consacrer sa vie pendant une bonne dizaine d’années. Il demandera du temps, et de l’attention, ainsi qu’une éducation sérieuse.

img_4019_edited-custom

Les questions à se poser avant d’envisager l’achat d’un chiot :
> Est-ce que cette race correspond vraiment à mes attentes ? Ai-je les capacités pour gérer un chien de cette race ?
> Mâle ou femelle ?
> Aurai-je assez de temps à lui consacrer ?
> Aurai-je le budget nécessaire à son alimentation et sa santé ?
> Ai-je l’environnement adapté ?
> Où sera-t-il lors de mes absences?
> Quelles activités j’aimerais pratiquer avec lui ?
> Avec pedigree ou pas ?

 

Mâle ou femelle ?

Avantages d’un mâle:
– Pas de chaleurs donc pas de risque d’avoir des chiots
– Meilleur gardien
– Plus puissants

Inconvénients d’un mâle:
– Un mâle a plus la notion de territoire (il le défend et le marque par l’urine et griffage du sol)
– Il est plus agressif avec ses congénères du même sexe
– Il sera attiré par les odeurs de femelles en chaleurs du quartier et risque de fuguer

 

Avantages d’une femelle:
– Plus en finesse, plus subtile, plus câline et douce
– Plus docile

Inconvénients d’une femelle:
– Les chaleurs 2 fois par an, qui durent 2 semaines, avec perte de sang et saillies possible par le 1er mâle qui passe.
– Elle peut éventuellement être sujette à des grossesses nerveuses et peut souffrir de pathologies utérines et mammaires.

 

Le temps à passer avec le chien

L’Altdeutscher Schäferhund est un chien actif et dynamique, il a besoin d’exercice et de votre présence, son plus grand bonheur sera de faire le votre. Il a par conséquent besoin de sortir, promenade ou activités diverses, au moins 1 fois par jour pour son équilibre. Des activités à la maison sont bienvenues comme le jeu.
Il saura vous attendre patiemment mais réservez toujours un bon moment rien que pour lui à votre retour.

Son éducation nécessite beaucoup de temps : de petites séances réparties sur la journée.

Dites-vous qu’au plus vous lui consacrerez du temps, au plus il sera équilibré et bien à l’écoute et donc facile à gérer. Le gros du travail doit être fourni jusqu’à ses 1 an ou 1 an ½, après les choses sont acquises et quelques rappels se font sentir de temps en temps selon les tempéraments.

Le budget

Il vous faudra compter en moyenne un budget annuel de 700 euros pour son alimentation, ses vaccins ( environ 50 euros/an), vermifuges, antiparasitaires…

Ce tarif comprend une alimentation à base de croquettes haut de gamme que nous vous conseillons pour sa santé, la beauté de son poil, la réduction des diarrhées… Il est aussi possible de nourrir selon le BARF (Biologically Appropriate Raw Food en anglais), qui se rapproche plus du régime naturel du chien, à base de viande fraîche. Le budget peut alors varier selon l’approvisionnement en viande et son coût.

Si vous désirez plus d’infos sur l’alimentation du chiot ou de l’adulte, nous vous invitons à aller sur la page « alimentation »

 

L’environnement adapté

Un jardin ou terrain clôturé de préférence, avec possibilité de lui créer un coin à lui comme un enclos, s’il fait trop de bêtises en votre absence. Il a besoin d’espace, par conséquent si vous en manquez, il faudra prévoir des sorties plus fréquentes ou plus longues pour compenser et le voir se défouler à sa guise.

Concernant les enfants, c’est un chien très patient et très joueur et même si certains peuvent être un peu brutaux car ils n’ont pas conscience de leur force, ils créent une très belle complicité.

La présence d’autres chiens ou autres animaux est possible, une bonne cohabitation s’installe rapidement en général. Des rapports tendus demeureront peut-être entre chiens du même sexe, surtout lors de chaleurs ou rut. Une hiérarchie s’instaure naturellement, avec ou sans conflits physiques.

Avec les petits animaux, comme les lapins, les poules, il faudra les protéger le temps de l’adaptation du chiot qui risque d’être brutal, et protéger le chiot d’éventuelles contre-attaques. Pour les grands animaux, la cohabitation à distance est conseillé, jusqu’à ce qu’il ait atteint un gabarit presque adulte, afin de ne pas se faire blesser trop gravement.

Tout ce petit monde deviendra sa famille, et il veillera sur eux. C’est aussi un chien de berger qui peut exceller parmi les animaux de ferme, c’est un milieu très épanouissant pour lui.

Devenir chien de travail est très enrichissant pour lui également, à condition de respecter son rythme et sa personnalité.

La vie en appartement est fortement déconseillée, mais possible, à condition de le sortir plus régulièrement pour qu’il puisse se dépenser, ou l’emmener au travail avec vous si les conditions le permettent.

Ce qui compte le plus pour un Altdeutscher Schäferhund, c’est la relation qu’il aura avec vous et l’amour que vous lui transmettrez.

IMG_9877

L’intérêt de prendre un chiot avec pedigree

Le seul avantage à prendre un chiot sans pedigree est qu’il sera souvent moins cher.

Le pedigree est essentiel à la connaissance des lignées et leur généalogie, de plus il est la preuve que vous avez un chiot pure race, avec telle mère et tel père et il retrace leurs origines ainsi que leurs résultats d’examen de dysplasie. Vous n’aurez ainsi pas de surprises.

Si vous souhaitez faire reproduire votre chien, il faudra qu’il ait un pedigree (sauf si vous le présentez à titre initial, mais vous n’êtes pas assuré qu’il sera accepté) et l’emmener en séance de confirmation lors d’une exposition canine afin qu’un juge vérifie qu’il corresponde bien au standard. Et grâce à ce pedigree vous saurez avec quel chien marier le votre, pour éviter la consanguinité, trouver des lignées intéressantes et exemptes de dysplasie.

Si le faire reproduire ne vous intéresse pas, vous aurez simplement la garantie d’avoir un authentique Altdeutscher Schäferhund, dont les parents et les descendants n’ont pas de défauts, et de lignée saine concernant la dysplasie, ce qui est plus qu’intéressant !

Notez que ces pedigrees ne sont pas reconnus en France par la SCC.

Où trouver un chiot qui vous corresponde

06

 

Plusieurs options sont à votre disposition :

L’éleveur professionnel

Chez un éleveur, vous aurez la garantie d’un chien conforme au standard de la race, avec un pedigree qui retrace sa généalogie.

Ce sont des professionnels spécialisés qui pourront répondre à la plupart de vos questions, plus ou moins impliqués dans la préservation et l’amélioration des races qu’ils ont choisi, car souvent tenus par une certaine rentabilité.

N’hésitez pas à vous déplacer pour aller voir l’hygiène des chiens, le comportement sociable de la maman, les divers stimulis proposés au chiot durant ses premiers mois. Un acte de vente incluant les lois en vigueur pour les différentes maladies héréditaires doit également vous êtres remis.

L’éleveur amateur ou familial

C’est en général une personne ou une famille ayant eu une portée par hasard ou envie. On trouve de vrais passionnés investis à fond dans le développement de la race, avec des conditions d’élevage idéales, qui pourront vous renseigner aussi bien voire mieux qu’un professionnel, comme des personnes assez naïves faisant une portée juste pour rembourser les croquettes ou encore gagner de l’argent, dans des conditions très douteuses.

L’inscription du chiot au livre des origines n’est pas systématique et vous pouvez avoir un chien de «  type » chien de race. Si la saillie n’a pas été déclarée à la société canine concernée, vous n’aurez pas de pedigree.

Que ça soit l’un ou l’autre, leurs motivations peuvent être très variées, et on trouve de tout, n’hésitez pas à en visiter plusieurs, afin de voir ce qu’il existe, et trouver celui qui a les conditions d’élevage qui correspondent le plus à votre vision.

La race Altdeutscher Schäferhund est encore bien préservée de dérives, car peu représentée en France, et développée par des passionnés pour la grande majorité, mais c’est une race en plein essor, ainsi il est bon de rester vigilant sur son évolution.

Dans les 2 cas, voici les documents importants à prendre en compte :

> Les documents relatifs à l’inscription du chiot au livre des origines international (UCI),

> La carte de tatouage ou puce et le passeport ou carnet de santé du chiot, car il doit être vaccinés et identifié,

> Plus il y a d’examens effectués concernant la santé des parents et des chiots, plus l’éleveur démontre son engagement dans la qualité, demandez donc les éventuels examens des parents concernant les tares génétiques concernant la race, comme la dysplasie ou la myélopathie dégénérative.

Les SPA et refuges

Ce sont souvent des chiens trouvés sur la voie publique, abandonnés ou retirés à leurs propriétaires. Les comportements antérieurs à leurs arrivés sont rarement connus.

Déplacer vous plusieurs fois pour promener l’animal, poser des questions aux bénévoles qui côtoie le chien régulièrement et pourront vous conseiller sur le choix du chien.

Les salons de ventes de chiots sont à proscrire !!!

 

Les critères d’un élevage (professionnel ou amateur) de qualité

 

Les parents, la lignée

La naissance de chiots de qualité commence par une bonne sélection des parents, d’avoir mûrement choisi leurs lignées, éviter la consanguinité. L’éleveur ou le naisseur doit pouvoir vous renseigner et vous communiquer son intérêt pour ses lignées, et l’intérêt d’avoir marié ces 2 individus.

On s’intéresse ensuite aux qualités et défauts des parents : correspondent-ils à ma vision du chien que j’aimerais avoir ?

Demandez si les examens de santé spécifiques à la race comme la dysplasie ont été fait et quels sont les résultats.

Examinez les conditions de vie des parents, font-ils des activités, ou reste-t-ils souvent enfermés ? L’environnement est-il épanouissant ?

img_9220-custom

Les conditions de naissance et d’élevage

Observez l’hygiène, l’application de l’éleveur ou naisseur à l’entretien et la propreté du lieu. Terre ou terrain naturel ne veulent pas forcément dire à proscrire, car si il ne comporte pas d’objets dangereux, ou matières nocives il est tout aussi indiqué qu’une nursery carrelée, du moment qu’un protocole de protection contre parasites et maladies est respecté. L’immunité du chiot sera simplement plus stimulée et développée, de plus le milieu naturel varié est épanouissant pour le chiot. Même s’il nait en intérieur ou sur une surface artificielle, il est intéressant qu’il puisse régulièrement passer du temps sur un bout de pelouse, de terre, de terrain de jeu en extérieur, l’idéal est qu’il sorte en dehors de ce qu’il connaît afin d’être confronté à l’inconnu.

La sociabilisation des chiots:

Elle est primordiale car elle influera toute la vie du chien.

p1040338-custom

Elle commence dès que les sens du chiot s’éveillent, vers 3 semaines. Jusqu’à 7-8 semaines, il découvre son environnement. Au-delà, donc chez vous, il intègrera les éléments de son environnement, et ses règles. Il est donc important qu’il connaisse un maximum de choses dès tout petit, et que vous poursuiviez la sociabilisation pour ancrer les bases acquises avec sa mère.

IMG_1684

Au plus il sera confronté à des stimulis et situations inconnus, au plus il saura répondre et sera à l’aise plus tard, donc un chien équilibré qui gère son stress et qu’on peut emmener partout.

rencontre avec les vaches

Il est nécessaire qu’il voit du monde, enfants, adultes, qu’il soit manipulé sans problème. La rencontre avec d’autres chiens est intéressante car ils participeront à la transmission des codes canins et il sera plus à l’aise dans les relations avec les chiens inconnus. Connaître d’autres animaux est aussi bienvenu : chats, chevaux, moutons, poules, lapins, etc… cela peut éviter des réactions de peurs ou de poursuite par la suite.

IMG_6372

 

Choix d’un chiot

Le choix d’un chiot parmi les autres n’est souvent pas aisé ( sauf coup de foudre ! ), car ils se ressemblent, ou beaucoup ont quelques choses qui vous plait.

Le premier chiot qui vient vous voir n’est pas forcément le chiot idéal qui vous a choisi, mais simplement un des plus sociable ou le plus actif à cet instant. Il faut savoir que les chiots peuvent réagir très différemment d’un instant à l’autre, car l’humeur, l’occupation, l’état de fatigue change, et il est conseillé de revenir à différents moments pour se faire une meilleure idée des caractères. Demandez conseil à l’éleveur ou la personne qui passe le plus de temps avec les chiots. N’hésitez pas à passer du temps avec eux, à effectuer des tests vous-même

Il existe un test de caractère : le Test de Campbell, qui s’effectue vers 6 et 7 semaines afin de cerner les prédominances de caractère sur 6 points important : sociabilité, attraction à suivre l’humain, aptitude face à la nouveauté : peur, crainte…, dominance sociale, test à la contrainte, dignité.

Chaque chiot est pris à part dans un environnement inconnu, on voit alors nettement les différents caractères:  les plus dominants, sûrs d’eux, indépendants selon une classification précise.

3116975207_2_11_PguA8bTc