La MDR1

Qu’est-ce que c’est ?

La MDR1 signifie Multi-Drug-Resistance, est due à une anomalie du gène du même nom. Lorsque les chiens en sont atteints, ils présentent une sensibilité à certains médicaments pouvant aller jusqu’à l’intoxication.

Epidémiologie :

Initialement découverte chez le colley, cette anomalie a ensuite été identifiée dans 10 autres races (Berger allemand, berger australien, berger blanc suisse, colley, border collie, english shepherd, longhaired shepherd Mac Nab, old english sheepdog, shetland, silken windhound, waller).

Le mode de transmission est autosomal co dominant (cf tableau 1).

Tableau 1 :

MDR-1 Mère Non porteuse : (+) Mère Porteuse (-)
Père Non porteur (+) Sain (+ / +) Porteur (+ / -)
Père Porteur (-) Porteur (- / +) Atteint (- / -)

Les hétérozygotes sont moins sensibles, mais peuvent quand même présenter des signes cliniques d’intoxication, de moindre ampleur, ou pour des doses plus élevées de médicaments.

Quels sont les signes cliniques ?

Dans le monde et en France, il existe 11 races de chiens chez qui il est reconnu qu’il existe une mutation du gène MDR-1. Depuis 2009, aux Etats-Unis, une campagne de dépistage concernant le berger allemand a été lancée, établissant que près de 10% des chiens présentaient la mutation.

Les chiffres ne sont pas, à l’heure actuelle, connus en France ; cependant certains cas d’intoxication ont déjà été reportés, justifiant un dépistage de nos Altdeutsche Schaferhunde apparentés aux bergers allemands.

Les cas ont été remarqués lors de l’utilisation de médicaments de médecine vétérinaire courante tels ceux contre les parasites, les diarrhées, l’insuffisance cardiaque, les cancers ou les tranquillisants.

Ils peuvent alors présenter des signes dermatologiques, oculaires, digestifs, neurologiques ou autres.

En cas d’apparition de signes cliniques anormaux chez votre chien après administration d’un traitement : consulter en urgence votre vétérinaire de garde.

Liste de médicaments (non exhaustive) en cause dans le MDR-1 :

(Source : XXVIIème journée annuelle du GEDAC, 2013)

Substrats de la protéine Inhibiteurs de la protéine Inducteurs de la protéine

Acépromazine

Amitriptylline

Amoxicilline

Butorphanol

Cétirizine

Ciclosporine

Cimétidine

Ciprofloxacine

Corticostéroïdes

Dexaméthasone

Digoxine

Dompéridone

Doxorubicine

Doxycycline

Emodepside

Imatinib

Itraconazole

Ivermectine (et autres

avermectines)

Ketoconazole

Lopéramide

Méthadone

Méthotrexate

Méthylprednisolone

Métoclopramide

Milbémycine

Mitoxantrone

Morphine

Moxidectine

Phénobarbital

Phénytoïne

Prednisolone

Ranitidine

Rifampicine

Sélamectine

Spinosad

Spiramycine

Tamoxifène

Tétracycline

Triamcinolone

Vinblastine

Vincristine

Amitriptylline

Bromocriptine

Carbamazépine

Ciclosporine

Cyproheptadine

Doxorubicine

Fentanyl

Fluoxétine

Fluvoxamine

Hydroxyzine

Itraconazole

Ivermectine

Jus de pamplemousse

Jus d’orange

Kétoconazole

Lévothyroxine

Lopéramide

Loratadine

Méthadone

Midazolam

Ofloxacine

Oméprazole

Spironolactone

Tamoxifène

Vinblastine

Vincristine

Dexaméthasone

Millepertuis

Rifampicine

 

Comment diagnostiquer ?

  1. Commander un kit de prélèvement Genimal ®  :
  2. Prenez rendez-vous avec votre vétérinaire
    Il réalisera un frottis buccal ou une prise de sang
    Il complétera avec vous la fiche Genimal ®
  3. Renvoyez le prélèvement à Genimal ®
  4. Genimal ® vous renverra les résultats

En tant qu’adhérent UCFAS, il vous est possible de bénéficier d’une réduction pour les tests de santé de votre chien au sein de ce laboratoire. Pour en bénéficier, il vous suffit de nous en faire la demande par mail. Si vous êtes déjà éleveur au sein du club, vous bénéficiez de cette réduction de manière automatique.

Quelle est la position de l’UCFAS ?  

L’UCFAS recommande la réalisation de ce test, par précaution, à tous les propriétaires d’AS.